13 janvier 2017

Tatouages v2.0 — Les nouveaux et les salons

  Ca y est, je l'avais annoncé depuis des lustres, l'heure de faire une petite mise à jour concernant mes tatouages est arrivée !
  Dans cet article, je ne vais pas revenir sur les généralités, mais plutôt me concentrer sur les nouvelles pièces ajoutées et les salons que j'ai pu parcourir. Du coup, si vous souhaitez relire ce que je peux penser sur :
  • L'acte
  • La signification
  • Comment choisir son salon
  • La douleur
  je vous glisse le lien du précédent article, ce qui permettra également d'alléger celui-ci (une vidéo a également été faite, elle s'y trouve).

∴ ⟐ ∵ ⟐ ∴

  ✒Les "petits" nouveaux ajouts

  Comme pour la dernière fois, je vais garder le schéma "âge-emplacement-signification-douleur (sur une échelle de trois)".

  Meg : Fait en amont de mes 23 ans, il s'agissait là d'un tatouage prévu d'extrême longue date. Les plus fidèles d'entre vous ne seront pas passés à côté du fait que je suis partie travailler à Walt Disney World à l'été 2014 et quoi de plus à propos que de se faire tatouer un personnage Disney à cette occasion ? Le fait est que je voulais absolument me faire tatouer aux Etats-Unis (mais pas que), juste par curiosité — oui, vous allez me rétorquer que ça ne change fondamentalement rien, mais voilà —, j'ai donc sauté sur l'occasion.
  Pour le sens, on me compare à cette héroïne depuis de très nombreuses années et je m'y suis volontiers identifiée, ce que le temps ne semble pas effacer. L'emplacement n'a pas été choisi au hasard, il est directement connecté au triangle, les deux pouvant allègrement se mêler, d'autant que cette silhouette provient d'un passage précis du long métrage d'animation.
  Niveau de douleur : 1/3 — j'ai même fait une sieste, alors la légende des côtes qui tuent, ça me fait doucement rigoler à présent.

  Fleur de lys : A deux jours de mes 24 ans, voilà mon cadeau d'anniversaire de moi à moi ! Rien de nouveau sous le soleil : le thème royal et le "code couleur" bleu-magenta-violet, le tout travaillé à la manière d'une aquarelle, style que j'apprécie beaucoup, qui mélange au mieux ces couleurs, reste très féminin et rend bien cet aspect "éclaté" que la fleur de lys suggère à l'heure actuelle — il faut voir un peu plus loin.
  J'avais plutôt peur concernant l'endroit : l'intérieur du bras, au niveau du coude. Terry, mon repère sur la zone, m'a dit que ça ne faisait pas mal, mais j'avais décidé de ne l'en pas croire. Me faisant souvent mal à ce niveau, rien de bon ne s'annonçait; et pourtant... Je n'ai pas du tout eu mal, j'accorde juste 0,5 points supplémentaires puisque oui, compte tenu de la technique, il faut passer en plusieurs couches aux mêmes endroits, ce qui, à la longue, chauffe plus ou moins, mais c'était largement supportable.
  Niveau de douleur : 1,5/3.

  Νάρκισσος / Ἠχώ (Narcisse et Echo), huit fleurs de narcisse, "L" : Cadeau pour mes 25 ans, j'ai enfin pris le temps de terminer le projet que j'avais initié. Tout à commencé avec un "B" dans un triangle puis, Meg s'y est ajoutée et, enfin, il me fallait compléter le tout par deux détails : huit fleurs représentant les huit mois passé avec cette personne ainsi que l'inscription en grec ancien "Narcisse / Echo", renvoyant à un poème que j'ai composé à l'époque pour la susmentionnée personne. Quelque chose d'encore plus personnel, en somme.
  Ce n'est pas tout; j'y ai également ajouté un nouveau triangle et une nouvelle initiale, "L", évoquant une autre personne du même type. Si le premier est bleu et plein, celui-ci est rose (renvoyant à la couleur de l'amour) et plus épars puisqu'en pointillé afin de personnifier, si l'on peut dire, davantage cette personne (référence patronymique) mais aussi signifiant que cet amour, ténu, se propage vers l'infini.
  Si les deux premiers ne m'ont pas fait sourciller, ceux-ci m'ont vraiment fait mal, ce n'était pas agréable et je pouvais carrément entendre mes côtes raisonner par moment. Du coup, je ne sais pas si c'est la manière dont j'ai été piqué ou moi qui ai évolué sur cette douleur, mais le ressenti était tout autre.
  Niveau de douleur : 2,5/3.

  "Le Spleen", fleur de pivoine et petits traits : Il s'agit là de la plus grosse pièce que je me suis fait faire, et que je me suis offerte pour Noël dernier. Ca faisait un moment que je souhaitais encrer une fleur de pivoine, sans trop savoir où (en habillage de mon lettrage sur la hanche ? sur le bras ? ailleurs ?) et puis, un soir, la révélation ! L'intérieur du bras s'imposait de lui-même, offrant une assez large surface mais qui reste facile à cacher, ce qui est parfait pour les détails de pétales qui s'envolent que je souhaitais figurer. Ce tatouage représente donc ma fleur favorite, tout en ombrage gris et ses pétales se dégradent progressivement vers le rose. Il s'agit d'une fleur représentant l'honneur, mais également l'immortalité ou le phoenix et j'ai choisi de lui donner la symbolique de ma bipolarité en y ajoutant le terme "Le Spleen"; le gris représente ainsi toute la partie négative de la maladie (mal de vivre etc.), alors que les pétales et la couleur représentent la phase maniaque, celle où l'on se sent pousser des ailes. C'est donc quelque chose d'assez significatif à mes yeux, puisque ça me représente intégralement. Concernant les traits en pointillé blancs, pour l'heure, ils ne sont qu'esthétique mais se rapporteront à un autre projet.
  Je l'ai fait dans le même salon que le précédent et ai également eu mal, à mesure que l'aiguille montait en haut du bras et que les ombrages s'éternisaient sur une zone. A part un maxi bleu qui est resté plus d'une semaine, je m'en suis très vite remise !
  Niveau de douleur : 2/3.

  ✒Les cinq salons que j'ai parcouru sur deux régions, deux pays et deux continents différents

  Oui, ça en fait, un sous-titre à rallonge ! Je vais bêtement suivre l'ordre chronologique pour vous en toucher deux mots. Je tiens par ailleurs à re-préciser qu'il s'agit de mon avis personnel et que vous trouverez sûrement des avis contraires ou autres.

  Art Tattoo, 4 place de Metz, Grenoble : Un vieux salon grenoblois tenu par Régis, tatoueur plutôt connu pour diverses raisons, mais surtout pour sa propension à boire de la bière à tout moment de la journée, qu'il soit en train de professer ou non. Pour ma part, j'ai atterri dans son salon avec ma meilleure amie pour nos premiers tatouages, un membre de sa famille nous l'ayant conseillé.
  Je n'ai pas de gros reproches à faire, étant donné que mes deux tatouages fait chez lui ont été ses premiers de la journée — et j'y tenais, histoire de pseudo garantir la fraicheur du bonhomme —, même si mon poignet a été piqué trop profondément (m'ayant donc fait pas mal souffrir) et qu'une retouche à dû être faite pour le second, à cause du faute ayant transformé mon "B" en "R".
  Alors certes, il n'est pas cher — j'ai dû payer 40 ou 50€ chaque tatouage — mais c'est à vos risques et périls. Tin-tin-tiiiin...!
★★☆☆☆

  Needles inc., 39 bis rue Nicolas Chorier, Grenoble : Autre salon découvert grâce à Adeline, la meilleure amie susmentionnée, qui s'était fait faire son second, une plume, là-bas. Je l'avais accompagnée et j'avais aimé le travail fait sur son motif et la gentillesse de la tatoueuse. Du coup, pour mon troisième, j'ai décidé de passer entre ses mains pour un lettrage. L'encrage a pris un peu moins de deux heures, dans une position donnant des fourmis dans les jambes, ce qui est insupportable, mais la conversation aide à passer outre et je n'ai absolument pas eu mal — mais cela tient sûrement de mon corps, puisqu'elle était elle-même épatée que je ne bronche pas alors qu'elle y allait "franchement", pour reprendre ses termes, lui ayant précisé que j'étais une petite nature, tout de même.
  Niveau prix, j'ai payé à l'heure, mais il se peut que ça diffère en fonction des pièces. J'ai trouvé cela correct et je ne peux que vous recommander ce salon exposant également des œuvres sur toile de ses tatoueurs.
★★★★★

  Phil Tattoo, 14 rue Sermorens, Voiron : Phil est un tatoueur à l'écoute et n'hésite pas à y aller de sa petite proposition afin de personnaliser ou de rendre davantage intéressant votre projet. Il met tout à fait à l'aise, blague beaucoup et j'ai passé un super moment. Niveau flexibilité et tarifs, je n'ai rien eu à redire (j'ai pu repousser mon rendez-vous initial, sans problème). Honnêtement, si j'étais toujours dans la région, je continuerais à le voir et je vous le recommande tout à fait.
★★★★★

  Atomic Tattoos, Florida Mall, Orlando : Dès qu'on entre dans le shop, on a l'impression d'une usine où les personnes prennent rendez-vous pour tout de suite ou dans une heure (en fonction de la disponibilité), tout est en exposition, la huitaine de fauteuils visibles par tous, ce qui pourrait en intimider certains, ce qui serait mon seul bémol. En effet, je ne suis pas déçu de l'endroit qui est propre, les tatoueurs étant certifiés (ils doivent d'ailleurs afficher ledit certificat au mur, ce qui est très américain) et très sympas. Il y a une bonne ambiance et si vous êtes à l'aise, vous pourrez tout à fait blaguer avec les autres tatoueurs qui viennent voir ce qu'il se passe à l'occasion, ce que vous vous faites tatouer et comment leur collègue s'y prend. Par contre, il semble tout à fait évident de le mentionner, mais tout de même : attention à être bien clair dans ce que vous voulez ! si votre anglais est limité, montrez clairement ce que vous souhaitez, il serait idiot que vous vous soyez mal compris.
★★★★☆

  Dragon Tattoo, 20 rue du roi de Sicile, Paris IV : Au fil de mes pérégrinations sur les Internet, j'ai trouvé ce salon aux critiques très positives, tant sur le travail que sur les filles qui le tienne. Du coup, je ne dirai pas "sur un coup de tête", mais presque, j'ai décidé de prendre un rendez-vous là-bas et, en effet, les filles ont été adorables.
  Pour le prix, il a au final été revu à la baisse, j'ai payé 260€ pour un travail d'à peu près une heure sur un style aquarelle, un peu cher, certes.
★★★★★

  Shop'ink tattoo, 2 avenue Christian Doppler, Serris : Ce salon m'a été conseillé par quelques amis y étant passé, et c'était aussi plus motivant car plus près de chez moi. Au final, il est très joli, impeccable, les filles sont sympas. J'y ai fait un piercing et mes deux derniers tatouages, le suivi est là, il n'y a aucun problème donc je suis tout à fait disposée à vous le conseiller. J'ai été tatouée par Lady Vixy à chaque fois et elle est tout à fait bien, elle maîtrise pas mal de styles. Par contre, je ne sais pas si c'est moi ou si c'est sa manière de faire, mais j'ai eu plus mal avec elle que les autres...
  Niveau prix, le premier n'était pas donné (je ne me rappelle plus) mais le deuxième correct, à 200€.
★★★★★

∴ ⟐ ∵ ⟐ ∴


∴ ⟐ ∵ ⟐ ∴

  Et voilà ! j'espère que cette "petite" mise à jour vous aura intéressée, aura pu vous donner des idées ou vous a permis de vous questionner sur d'autres choses. Allez, on se retrouvera pour les suivants, ce n'est pas terminé !

—xoxo

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire