24 décembre 2017

Le calendrier de l'avent Dammann Frères

  C'est bien la première fois que je me prends un calendrier de l'avent (et la deuxième de toute ma vie que j'en possède un) et si j'ai craqué pour celui-ci, c'est pour découvrir davantage l'univers de cette maison que j'apprécie particulièrement.

  • 1er décembre — Grand goût russe (thé noir parfumé) : thé noir, arôme citron-caviar et huile essentielle de bergamote, pétales de fleur. Une fois infusé, on perçoit une légère odeur fumée qui se retrouve en bouche et se marie tout à fait avec la fine sensation d'acidité du citron-caviar qui est toutefois bien enveloppée par la bergamote. Un thé bien équilibré qui laisse un goût intéressant en bouche; un bon classique revisité.
  • 2 décembre — Flocons d'épices (thé noir parfumé) : mélange de thés noirs, arômes agrumes et épices de Noël (cannelle, muscade, girofle), agrémenté d'écorces d'orange et de fleurs de bleuet. Ceux qui sont là depuis un moment, vous savez que la cannelle et moi, ce n'est pas une histoire d'amour, tout comme les thés à l'orange; du coup, j'ai eu une petite frayeur en le découvrant, même si je devais m'y attendre, dans un calendrier de l'avent. Pour être honnête, l'odeur ne m'emballe pas, la muscade et la girofle ne me transcendent pas. Au goût, j'ai par contre été agréablement surprise (il faut dire que je ne l'ai pas laissé infuser trop longtemps, pour ne pas détester en bloc). La girofle prend le plus de place mais laisse s'exprimer les thés et les autres épices viennent plutôt en fin de bouche, avec la petite amertume des écorces d'orange qui laisse alors une douce impression réconfortante.
  • 3 décembre — Tisane de la Reyne (infusion parfumée) : verveine, tilleul, citron vert, fruit de la passion, gingembre. D'une frayeur à l'autre, voilà que je tombe sur une infusion ! ce n'est clairement pas ma passion, mais les notes fruitées m'ont d'emblée emballées. Au final, le jus est vivifiant, le citron vert révélant complètement la verveine et le tilleul en laissant une jolie empreinte qui étouffe quelque peu le côté acidulée du fruit de la passion qui se sent en premier.
  • 4 décembre — Thé des mille collines Chaï (thé noir aux épices) : thé noir du Rwanda, gingembre, cannelle, cardamome, baies roses et girofle. Les Chaï ont ça de particulier pour moi que je ne les agrémente jamais de lait, n'aimant pas cela; de fait, ce mélange puissant était très vivifiant, sans pour autant être corrosif. Si vous aimez les thés corsés, je peux tout à fait vous l'indiquer. A la dégustation, la cardamome et les baies roses se font bien présentes, ce qui ne m'a nullement dérangé, préférant cela à la girofle ou à une cannelle qui aurait été trop dosée.
  • 5 décembre — Caramel au beurre salé (thé Oolong parfumé) : thé Oolong vert, arôme caramel au beurre salé, pétales de fleur. J'ai déjà pu goûter ce thé il y a quelques semaines et l'avais apprécié, ayant été intriguée par la base de Oolong qui fonctionne tout à fait. Une petite variante du classique thé noir caramel que je peux vous recommander.
  • 6 décembre — Miss Dammann (thé vert parfumé) : thé vert, morceaux de gingembre, huile essentielle de citron vert, arôme fruit de la passion, pétales de fleur. J'ai été très heureuse de tomber sur ce thé qui me titille depuis quelques temps déjà; et je n'ai pas été déçue ! Je ne suis pas une grande fan de thé vert, mais celui-ci est si vivifiant avec cette saveur passion qui reste en bouche que je n'ai pu être que conquise. Le côté gingembre n'est pas âpre du tout et apporte un petit coup de fouet appréciable. Avec du chocolat, c'est une merveille.
  • 7 décembre — Christmas tea vert (thé vert parfumé) : thé vert, huile essentielle d'orange, arômes vanille et épices, écorces d'orange, morceaux de pomme. A l'odeur, je ne me suis pas sentie transportée, la pomme épicée m'évoquant une tarte bourrée de cannelle. Au goût, j'ai été agréablement surprise par la note de vanille qui enrobe joliment ce thé très réconfortant, plutôt doux. J'ai beaucoup aimé et la version thé noir me titille, du coup.
  • 8 décembre — Pecan Pie (thé noir parfumé) : thé noir, noix de pécan, noisette, amande, pistache, miel. J'avais déjà évoqué ce thé, reçu dans une Thé Box et mon avis n'a pas changé, il s'agit d'une excellente composition gourmande.
  • 9 décembre — Blanc myrtille (thé blanc) : thé blanc d'Anji, myrtille. Il est tout simple, mais excellent. Un thé rafraichissant et délicieusement fruité qui accompagne une pâtisserie ou un chocolat à merveille.
  • 10 décembre — Nuit à Versailles (thé vert parfumé) : thé vert, bergamote, kiwi, pêche jaune, fleur d'oranger, fleur de violette. Ca faisait un moment que je voulais goûter ce thé, fort prometteur et je n'ai pas été déçue ! La bergamote me fait oublier la base verte tant elle se fond à elle et le mariage de fruits et de fleur est une perfection de douceur. Un coup de cœur, assurément.
  • 11 décembre — Noël à Venise (thé noir parfumé) : thé noir, caramel, citron (saveur meringue). A l'odeur, on sent un caramel crémeux et gourmands qui se développe bien en bouche, contrebalancé par le côté acidulé du citron. La dualité est un peu trop marquée pour moi, mais je pense qu'il pourra plaire aux becs sucrés.
  • 12 décembre — Bali (thé vert parfumé) : thé vert, thé vert au jasmin, pétales de fleur, arômes (litchi pamplemousse, pêche de vigne), huile essentiel de rose. Je possède déjà cette saveur sur une base de thé blanc et ai donc été ravie de pouvoir la découvrir sur une autre base. Pour cette version, le jasmin se fait davantage présent, de même pour le pamplemousse alors que sur la version blanche, je perçois davantage le litchi et la rose. Toujours un délice, même si je préfère le côté rafraichissant du Bali blanc.
  • 13 décembre — Noël à Paris (thé noir parfumé) : thés noirs, cerise, amande, arôme pain d'épices, gingembre. L'odeur est pour le moins puissante et m'a un peu fait peur alors j'ai misé sur une petite tasse pour sa dégustation, pensant ne pas apprécier. Au final, le côté épicé est beaucoup (beaucoup) moins présent en bouche, ce qui n'est pas pour me déplaire. On retrouve bien le goût de la cerise — que j'adore en thé — avec cette saveur gourmande de l'amende qui me plaît tant pour accompagner une pâtisserie. J'ai adoré, mais je me demande où sont passés les épices et le gingembre... certains pourront être déçus.
  • 14 décembre — Thé vert au jasmin (thé vert) : thé vert, fleur de jasmin. Tout est dit. Un basique appréciable.
  • 15 décembre — Tisane des merveilles (infusion) : verveine, tilleul, rhubarbe, framboise, fraise, datte, fleur d'oranger et rose. L'odeur est agréable, la rhubarbe faisant penser à un bonbon, avec les fruits rouges. Au goût, c'est toujours la rhubarbe qui mène, avec la présence du tilleul et de la fleur d'oranger en fin de bouche. Je ne suis pas fan d'infusions, mais celle-ci est intéressante.
  • 16 décembre — Christmas tea blanc (thé blanc parfumé) : thé blanc, pétales de fleurs, amande, cerise, arôme pain d'épices, gingembre. Avoir mis des épices dans un thé blanc m'a interrogé, mais au final, ce sont l'amande et la cerise qui mènent le bal. En fin de bouche se sent le gingembre, par une délicieuse sensation de picotement, sûrement due aux quelques épices ajoutées au mélange. Intéressant mais un peu déroutant pour moi sur une base blanche qui ne se prête pas au réconfort, de mon point de vue.
  • 17 décembre — Brunch tea (thé noir Mélange Classique) : blend Assam et Darjeeling. Un blend sympathique avec du coffre grâce à l'Assam et qui sera parfait pour ce moment de la journée.
  • 18 décembre — Rooïbos de Noël (rooïbos parfumé) : rooïbos, orange amère, cerise noire, arôme pain d'épices. L'odeur d'orange prend une place folle mais au goût, nous sommes tiraillés entre les arômes vanillées du rooïbos et ceux puissants du pain d'épices (du clou de girofle ? sûrement). La cerise est donc plutôt absente et je ne sais pas trop quoi penser de cette composition, trop épicée pour moi, mais parfaite dans le thème de Noël.
  • 19 décembre — Jardin bleu (thé noir parfumé) : thé noir, rhubarbe, fraise, fraise des bois. Fraise-rhubarbe, un duo gagnant, toujours sympathique que je connais déjà bien sur une base de thé vert; j'étais donc ravie de pouvoir le déguster sur une base noire et, au final, je dois dire que je préfère une base verte. Pas grand chose à en dire, tant ce mélange est un basique à avoir chez soi.
  • 20 décembre — Citron-caviar rose (thé noir parfumé) : thé noir, citron caviar, rose. Une chose est sûre : deuxième thé avec du citron caviar et même impression un peu étrange dans ma tasse... sauf que là, contrairement au Grand goût russe, cela ne fonctionne pas pour moi. La saveur est beaucoup trop identifiable, dans le sens où elle sépare toutes les saveurs; d'un côté je sens le thé, de l'autre la rose et, finalement, c'est le citron caviar qui prend toute la place. Dommage.
  • 21 décembre — Tisane de Noël (infusion) : mélisse, fèves de cacao, cardamome, gingembre, réglisse, cannelle. Cette infusion m'a un peu fait paniquer en voyant toutes les épices qu'elle contient, ainsi que sa base de mélisse, que je n'apprécie pas trop. J'ai été pourtant plutôt surprise par le goût qui n'était pas agressif. On sent bien le réglisse qui englobe les épices, c'était assez appréciable (il faut préciser que je ne l'ai pas laissé infuser longtemps).
  • 22 décembre — Dune d'épices (thé vert parfumé) : thé vert, arômes pain d'épices et orange amère, écorces d'orange, pétales de fleurs. Les épices sont plus puissantes que l'orange, pas fan de leur odeur et du goût... mais c'était à prévoir.
  • 23 décembre — Noël à Londres (thé noir parfumé) : thé noir, cannelle, vanille,  pomme, amande, gingembre. A l'odeur, la cannelle et l'amande prennent le dessus, ce qui se retrouve en bouche, avec le gingembre et un petit fond de pomme. Comme une tarte Tatin dans une tasse, ce qui est intéressant, mais qui ne me plaît guère, par rapport à mes goûts.
  • 24 décembre — Christmas Tea (thé noir parfumé) : thé noir, morceaux d'ananas, écorces d'orange, arômes (marasquin, caramel et ananas), huile essentielle d'orange. Je l'adore ! Une vraie merveille que je ne connaissais pas encore et je suis ravie qu'elle soit l'apothéose de ce calendrier. L'odeur est envoutante et réconfortante, de même que le goût, légèrement acidulé grâce à une orange plutôt douce, enveloppée par l'ananas, reconnaissable et agréable. Un ensemble gourmand qui risque de devenir mon incontournable hivernal pour les années à venir.
  Globalement de bonnes découvertes dans ce calendrier de l'avent et quelques a priori qui ont été balayés. Pour les mordus d'épices, assurément un incontournable donc je ne saurais que vous le recommander si vous pouvez mettre la main dessus.


  En coup de cœur, je peux noter le Miss Dammann, le Nuit à Versailles et bien sûr le Christmas Tea.

∴ ⟐ ∵ ⟐ ∴

—xoxo

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire